Mon VE de dans deux ans

20191017_114039.jpg

Pour paraphraser la marionnette des guignols sur Canal +, oui, celle d’un ancien président corrèzien récemment défunt, j’ouvre aujourd’hui le nouveau chapitre de mon approche du VE: Mon VE de dans deux ans.
Alors déjà pourquoi deux ans?

Oui, pourquoi deux ans?

Parce qu’un véhicule ça vaut cher et qu’un véhicule électrique ça vaut très et trop cher.

Et que c’est bien beau de dire aux gens que rouler en véhicule thermique c’est mal, encore faut il avoir avoir le choix et les moyens.

Parce que mon véhicule thermique actuel sera en fin de location et que je souhaite cesser cette expérience locative afin de consacrer autrement cette part de mon budget.

Parce que les trajets du quotidien et surtout ceux dédiés à mes trajets domicile / travail vont être principalement effectués en vélo à assistance électrique à compter de cette fin Octobre 2019. Or c’est actuellement le rôle principal dévolu à ce véhicule thermique.

Soit quotidiennement 30 à 40 kilomètres selon les conditions de circulation dans l’agglomération Toulousaine où je vis actuellement. 200 kilomètres par semaine, quasiment 1000 par mois.

C’est bon de se motiver. et là je pense davantage à moi qu’à mon futur vélo…. 😀

Alors oui, ces deux ans sont un délai maximum mais ils pourraient tout aussi bien être plus réduits en fonction de divers paramètres.

Et puis ce futur véhicule devra répondre à certains critères.

Et les critères retenus que je destine à mon futur VE de dans deux ans sont:

  • Des dimensions de 3 m 49 à 4 m 49 en longueur
  • 1 m 80 maxi de large hors rétroviseurs et maximum 2 m 10 avec
  • 1 m 55 environ de haut mais pas plus de 1 m 60.
  • 200 dm3 de coffre minimum
  • affichage digital de la vitesse
  • au moins 120 kilomètres d’autonomie et pourquoi pas tutoyer les 300 km
  • de 17 à 40 kWh
  • sièges et si possible volant chauffant
  • Pas de location de batterie
  • Faire partie des 5 véhicules retenus lors de tests précédents effectués depuis Mars 2017 sur ce blog. A savoir savoir la BMW i3, la Leaf 40 kWh, la Smart Forfour ED/EQ, la Ioniq Electriq, le Kia e-Niro (on peut rêver non? :D)

Je procéderai à des essais plus précis dans les conditions de mon quotidien d’automobiliste.

La ville et ses joies, le périphérique, la campagne et ses excursions bucoliques.

Chose importante, avec le budget prévu de l’ordre de 15 à 20 000 Euros ce sera probablement un véhicule d’occasion pour les véhicules électriques de 28 à 40 kWh, ou pourquoi pas un véhicule neuf comme la Smart Forfour EQ.

Cela doit également permettre de rendre visible toute une part du parc des véhicules électrique, celui des véhicules d’occasion. Car on se pose souvent pas mal de questions à ce sujet et d’autant plus concernant les véhicules électriques. Ainsi que les questionnements liés au devenir des batteries de traction à la fin de la vie du véhicule.

Je vais donc entamer une série d’articles pour questionner les propriétaires actuels de ces modèles afin de cibler les points à vérifier en priorité. Je m’appuierai sur le Leaf France Café principalement ainsi que sur les échanges lors des discussions suite à des rencontre entre électro mobilistes.

J’écris au futur et pourtant ça commence maintenant tout de suite, là immédiatement.

cropped-moog-3-1.jpg

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s