Leaf 40 N-Connecta: essai sur mon trajet quotidien

Ce jeudi, le glacial froid de Janvier à guidé mes pneus jusqu’au hall chaud et accueillant de Nissan Laudis Labège.  Je suis ici pour ce premier véritable essai de la Nissan Leaf 40kWh N-Connecta

cropped-moog-4-1.jpg

Aujourd’hui, il fait tout aussi froid que début Janvier pour le test du e-Niro 64 kWh soit un timide 2 degrés mais cette fois un vent à 15 km/h qui croyez-le bien rajoute une méchante couche de a-gla-gla. Bref, bref, bref ça caillouse à Toulouse.

20190124_113510.jpg

A propos de températures vraiment glaciales, j’ai une pensée pour le groupe FB Ma LEAF… une passion !  que mes risibles 2° Celsius doivent bien faire rigoler…

Je retrouve Sarah  que j’avais croisé pour la première  fois en décembre à l’occasion d’un événement Mobilité Électrique. Evénement organisé dans les locaux de la MAIF Blagnac sur l’invitation de Seb Gallou du Leaf France Café.

Voir ici: Ma Honda Jazz « thermique » chez les Nissan Leaf électriques

Sarah donc est là pour m’accueillir et me faire signer les papiers liés au prêt de la Nissan Leaf 40kWh N-Connecta qui charge sur la borne dédiée.

20190124_140804.jpg

Première observation totalement subjective j’en conviens:  elle a un truc en plus cette Leaf. J’aimais déjà bien la Leaf 1 que j’ai pu avoir 24h  principalement grâce aux bons soins de Raphael Medina

Lire ici:

24h avec la Nissan Leaf 24 kWh

   et

Leaf 30 kWh, les 24h du courant zen

Mais la Leaf première du nom avec son look à part de batracien jovial

pouvait ne pas plaire à tout le monde.

IMG_9724

Ici avec cette Leaf 40 on sent que Nissan a cherché à coller à l’esprit de gamme tout en accordant à cette Leaf nouvelle génération tous les attraits modernes. J’avoue avoir eu un peu de mal à m’y faire mais là, merci, ça va nettement mieux.

Et puis déjà rien qu’à l’ouverture de la porte conducteur on retrouve cet univers familier et pourtant à part. Nissan a soigné le fan service en conservant  quelques réminiscences du modèle précédent mais dans un nouveau flacon dont les effluves flattent les sens.

20190124_132135.jpg
Je m’installe à bord…
20190124_132127.jpg
Je règle  le siège à ma convenance

tout en suivant la description de Sarah sur les usages du chauffage, car l’hiver vient

20190124_131547.jpg
chauffage et sièges chauffants et bouton de démarrage sans clé                                   

Démarrage sans clé par appui simultané sur la pédale de freine sur le bouton de démarrage. Le fonctionnement est similaire à celui de ma Honda Jazz CVT.

La différence c’est un silence ouaté et apaisant. Le Grin Grin du moteur essence a disparu pour laisser place à un silence raffiné de palace. Voici la cinématique de démarrage que vous pouvez observer ci dessous dans cette vidéo, vidéo faite en fin d’essai comme le kilométrage estimé restant et le pourcentage de batterie peuvent vous le laisser deviner:

 

Voilà je passe en R via ce sélecteur de mode que j’ai surnommé dès mon premier essai de la Leaf:  l’amie molette, mais on va pas en faire un fromage non plus…

20190124_131541.jpg
l’amie molette

Le guidage des lignes et la caméra de recul ainsi que le son des radars de recul me guides et zou je repars en D.

Cette Leaf 40 est comme neuve avec ses 159 km au compteur. La batterie et à 98% et l’autonomie restante estimée annonce 239 km. M’est avis que les 159 km précédents ont surtout été l’occasion de démarrages et d’accélérations plus que très franches juste comme ça pour voir…

Je vais tester cette Leaf 40 sur mon trajet du quotidien pour mieux coller à la réalité.

Parce que je ne sais pas pour vous mais, les virées à fond de cale pour tester une supposée autonomie sur autoroute, je ne le fais déjà pas avec ma voiture actuelle, alors pourquoi le faire avec un véhicule d’essai.

Mes trajets quotidiens représentent  25 à 45 kilomètres entre ville et rocade en fonction de ce que m’accorde la circulation congestionnée de la métropole Toulousaine.

Direction Toulouse par la route de Baziege, j’enclenche l’e-Pedal  que je ne désactiverai quasiment plus ensuite durant cet essai. Très agréable de fonctionnement, il joue pleinement son rôle de frein moteur au lever de pied et même relègue la pédale de frein au grenier. Seule la pédale d’accélérateur étant utilisée.

Je ne sais pas pour vous mais moi j’ai très vite adhéré au concept. C’est beaucoup plus progressif et nettement plus facile à doser que ce que l’on peut voir au lever de pied sur une BMW i3 par exemple. Ici la période d’apprentissage n’existe pas. C’est quasi immédiat.

Je profite du chauffage qui est efficace et facile à régler et le siège chauffant calé sur LOW fait le reste. Un vrai  cocon cette Leaf.  Confort de roulement de bonne qualité et très peu de bruits extérieurs perçus.

S’insérer sur la rocade est un régal. La marge de puissance est appréciable. Je me cale à 85 km/h compteur sur la voie de droite et je profite du spectacle. Et du silence.

Je pousse mon périple jusque dans mon quartier dont je connais tous les recoins et dont je déplore si souvent les saignées de la route notamment chemin Raynal. Heureusement qu’il y a quelques zones 30 km/h. Et quelques personnes pour les respecter. Attention école c’est assez clair pourtant…

Cette Leaf 40 N-Connecta lit les panneaux et a le bon goût d’afficher ce rappel fort utile sur le compteur de vitesse. Une absence regrettable que j’avais pu noter sur le e-Niro 64 kWh Premium  (Design+) pourtant quasiment toutes options.

Bon je vous la fait courte: j’ai énormément apprécié la Nissan Leaf 40 kWh N-Connecta

A partir de là les adeptes de la lecture expéditive peuvent aller directement à la conclusion… 😛

Oui cette Leaf 40 là elle me suffirait largement pour mon quotidien de citadin qui s’aventure parfois à la campagne. Pour les escapades plus poussées, je ne sais pas si je suis encore prêt. Et je serais plus rassuré par un véhicule offrant au bas mot 450 à 500 km d’autonomie réelle aux allures de croisière. Disons 110 km/h pour bien faire.

Ah on me dit que c’est en cours…

Des membres assidus du forum Planète Honda me font remarquer que pour moi elles sont toutes bien ces voitures électriques, oh oui elles sont toutes bien, la preuve je roule toujours en véhicule thermique. Pour l’instant.

La capacité à se réjouir ou à s’émerveiller est aux yeux de certains une notion presque suspecte voire impure et quasiment  connotée. Amusant lorsque l’on observe le conservatisme bon teint dont font par ailleurs preuve certains. Les mêmes qui se lancent dans des analyses poussées quand à la rentabilité de tel ou tel véhicule mais dont l’analyse est non corrélée à leur propre réalité. D’ailleurs ils ne tentent même pas l’expérience. Du virtuel, toujours du virtuel.  Des chiffres toujours des chiffres. Et pas ou peu d’expérience. Aucune initiative ou sortie de sa petite zone de confort. Mais en revanche une belle capacité à réduire  les sentiments, à étriquer les émotions, à quantifier le ressenti des autres pour s’en faire sa vision pré machée. Prête à ingérer.

J’ai poussé un peu vers le campus Rangueuil  où la route a ses exigences. Beaucoup de ralentisseurs et zone 30 de rigueur ainsi qu’une palanquée de gendarmes couchés si exigeants pour les lombaires et les suspensions. Si cela suffit au quotidien avec ces suspensions typées confort, c’est peut-être un peu moins destiné à une conduite plus énergique.

Cette impression vient du fait que sur certaines courbes en sortie de rond point plus précisément sur la D 916 et à allure tranquille la Leaf prend bien la direction mais ne dévore pas la route. J’ai pour habitude de prendre ce rond point presque à la corde avec ma Honda Jazz et ses 4 mètres à peine. Ce qui fait que même sans aller au delà de 20 km/h le véhicule s’inscrit aisément dans le virage sans mordre pour autant le bas côté voire le trottoir ce qui pourrait se révéler délicat.

Ici la Leaf suit simplement le mouvement. C’est peut-être la limite d’un tel gabarit de 4 m 49 ou peut-être la répartition des masses…Je ne sais pas. Alors ce n’est jamais piégeur ou inquiétant mais c’est un peu trop lisse à mon goût. A voir avec davantage puissance  à passer et un châssis plus pointu.

On annonce la Leaf e-+ 3.0  pour Avril 2019. 215 chevaux et d’autres velléités à faire valoir qui sait?

Découvrez l’édition limitée qui vous offre plus d’autonomie et plus de puissance.

 

Et bien si on est mieux amorti que dans ma Honda Jazz du quotidien et il me semble légèrement mieux que dans le e-Niro. C’est assez subjectif à vrai dire. J’ai remarqué une tendance à plus de nervosité dans les enchaînements de virages de la part du e-Niro au prix il est vrai d’un amortissement moins doux.

Je n’ai pas retrouvé une position de conduite aussi satisfaisante que dans ma petite Honda Jazz. Sièges moins confortables qui manquent de maintien latéral. Ma jambe droite en butée sur la partie basse du tableau de bord. Je n’ai pas trouvé le réglage en hauteur du volant. La profondeur oui mais pas la hauteur. De ce point de vue là j’ai préféré les réglages électriques du e-Niro et dans une certaine mesure ceux du CRV5 hybride.

Je me gare sans encombre et dépose la Leaf 40 sur le parking

20190124_140910.jpg
Je me gare sans encombre et dépose la Leaf 40 sur le parking
20190124_140945.jpg
Un look bien sympathique 
20190124_132152.jpg
Un coffre spacieux; elle l’a aussi!
20190124_125914.jpg
Indications claires et lisibles

J »ai testé l’impact des divers modes sur l’autonomie annoncée:

 Vidéo ci-dessous:

Notez la température extérieure de 3 degrés celsius. Qui réduit généralement l’autonomie d’un véhicule. Il faudra tester à nouveau par temps doux.

  • 188 km sans ECO et  avec chauffage
  • puis 209 km avec ECO  et avec chauffage
  • puis  220 km avec ECO et sans chauffage (siège chauffant sur LO tout le temps)

Compteur kilométrique à 159 km au départ  203 km à l’arrivée 

Autonomie restante estimée de 239 km au départ

  • , 186 km sans chauffage et 177 km avec 

44 kilomètres parcourus à 80 % sur rocade être 85 et 90 km/h et 20 % de ville entre 30 et 50 km/h. 2 à 3 degrés celsius à l »extérieur. Chauffage et siège chauffant en permanence.

Dans les menus de réglage:

Mode ECO on 186 km / mode ECO OFF 176 km:

D’autres réglages ainsi que la navigation dans  certains menus dans cette autre vidéo:

20190124_131602.jpg
C’est beau hein!
20190124_131555.jpg
Et enfin la consommation d’énergie comme si vous y étiez 

20190124_131536.jpg

Eh oui la charge rapide…c’est vraiment  rapide !

20190124_141032.jpg
30 minutes pour recharger à 80 % et surtout 2 euros: c’est vraiment pas cher

En déposant La Leaf 40 sur l’aire de charge face à la borne rapide dédiée la batterie indiquait 77 % restants. Ah Là avec 22 % restant à charger ça devrait aller…

Je me revois hier refaisant le plein de mon véhicule thermique après 504 km parcourus eh bah oui ça a duré moins de 10 minutes mais j’en ai remis 33 litres de Sp 95 et surtout 47 euros.

Quand on vous dit que le temps c’est de l’argent…ça donne envie de le prendre. Le temps 😉

 

 

20190124_141140.jpg

Pour conclure je retiens dans les points négatifs:

  • un gabarit presque trop imposant: 4 m 49 ça va bien là!
  • les sièges manquant de maintient latéral et manquant de moelleux*
  • caméra de recul un peu floue par temps froid  et écran trop petit
  • pourquoi avoir privilégié l’affichage classique de la vitesse beaucoup moins lisible?

20190124_125805.jpg

Dans les points positifs je retiens:

  • La lecture des panneaux de signalisation
  • l’autonomie restante estimée claire et lisible
  • Confort ouaté malgré les sièges avant*
  • Silence global à allure raisonnable
  • chauffage efficace / siéges  chauffants top
  • le sélecteur de mode ( l’amie molette )
  •  puissance largement suffisante et exploitable de manière calme ou énergique!

Enfin je remercie Raphael Medina et Sarah qui se sont montrés disponibles et à l’écoute.

Raphael pour sa fibre électrique qui se ressent objectivement et Sarah qui représente l’avenir à sa manière dynamique et déterminée d’aborder les enjeux.

Quand à moi je vous propose de nous retrouver prochainement pour de nouveaux tests ou essais partagés. A bord de La prochaine Leaf e + si prometteuse.

 

 

Publicités

2 Thoughts

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s